Another teacher’s website

  http://bit.ly/bTMvhA copy to clipboard + http://bit.ly/bTMvhA RSS

Intégrer des énoncés audio à des exercices

par SteF, le 7 février 2007 (maj 25 octobre 2009) BY-SA
commentez ce billet

Donnez votre avis
1 vote

Les fragments extraits des documents audio peuvent également se prêter à des exercices indépendamment de l’étude du document dans son intégralité, ou à des exercices d’approche et de rebrassage.

Ces exercices, tout comme ceux associés à un support écrit, auront pour objectif de développer une capacité spécifique et non d’évaluer une compétence.

Les fragments seront choisis parce qu’ils concernent un champ lexical commun, servent une fonction commune, ou qu’ils font appel à un jeu de structures à mettre en perspective, toujours en fonction de nos objectifs à un stade donné de notre progression.

Quelques exemples de capacités langagières :

  • adaptation à une situation sociale de référence - téléphone, achat, rencontre, projets, etc.
  • prises de position de l’énonciateur - expression du doute et de la certitude, du souhait et du refus, du constat et du commentaire, etc.
  • modélisation du réel - récits et descriptions, bilans, etc.
  • rhétorique - argumenter, convaincre, défendre ou combattre un point de vue, etc.

Ici ce n’est pas la compréhension du message qui est visée, elle doit être au contraire acquise globalement. Les extraits audio sélectionnés et mis en perspective sont autant d’énoncés de référence, de modèles, pour de l’entraînement à des capacités d’expression, ou pour mener une réflexion sur la langue.

Ils auront une efficacité particulière lorsqu’ils proviennent d’un ou de plusieurs documents connus globalement, ou d’une situation d’énonciation clairement identifiable. Les faits de langue étudiés disposent alors d’un contexte à la fois plus large et plus précis. On favorise ainsi énormément la compréhension du message tout d’abord, mais aussi les possibilités d’anticipation et d’extrapolation qui aideront l’apprenant à bâtir ses représentations des outils langagiers qu’on lui donne à manipuler, et à les ancrer dans une pratique sociale.

On peut aussi pousser le raisonnement jusqu’à utiliser prioritairement les scripts de tous ces fragments pour construire tous nos exercices écrits, pour les mêmes raisons.

Après l’étude globale d’un document, on peut par exemple revenir et s’attarder sur une fonction langagière particulière, en comparant des exemples tirés du document et/ou d’autres documents (repérage, discrimination).

On peut aussi explorer les champs lexicaux alentour tout en mobilisant le lexique et les structures d’une fonction spécifique, en demandant à l’apprenant de commenter les extraits, librement ou avec un point de vue imposé.

Ou encore encourager l’appropriation et l’intellectualisation des énoncés en demandant tout simplement s’il s’agit d’un fait ou d’une opinion.

Pour d’autres exercices on s’intéressera aux schémas intonatifs exclusivement.

Pour de la mise en jambes ou de la relaxation, on peut tout simplement demander aux élèves de répéter tout ou partie des phrases, et passer ensuite à des questions ouvertes simples qui appellent une reformulation de la question en intégrant l’information du modèle sonore dans la réponse. Ceci avec pour objectif de développer la capacité à réutiliser et reformuler spontanément le lexique ou les structures apportées par l’interlocuteur, voire si possible les deux, dans une situation de communication.

Ici encore, difficile d’être exhaustif. Le professeur construit son exercice en fonction de ses objectifs didactiques, l’enregistrement est un modèle, un exemple, un support.

Ces activités gagnent à être menées en langue cible exclusivement, pour profiter au maximum de l’exposition à des schémas intonatifs et des motifs syntaxiques authentiques lors d’activités qui impliquent la reproduction ou la reformulation à l’oral, sans aucune “pollution” par le français.

Pour ces exercices on aura surtout besoin d’enregistrements à l’échelle de l’énoncé ou de la phrase. Pour pouvoir réutiliser efficacement les fragments que l’on aura isolés, il est absolument nécessaire de se constituer une banque de fichiers sonores parfaitement identifiés et si possible classés.

Les exercices peuvent être collectifs ou individuels, ce peut être un choix mais aussi une contrainte technique liée au type de matériel disponible (voir le chapitre Diffusion qui cherchera à vous aider à trouver des stratégies pour exploiter au mieux ce dont vous disposez).

Lien
- PC Mon Labo est une application gratuite créée par José Manuel FRAU et Jacques AGUILA de l’université du Mirail à Toulouse. Ce programme permet de mettre en place l’écoute de modèles et l’enregistrement de productions par les élèves en autonomie.

Retour en haut de la page

10/10 Sommaire de la rubrique Précédent Suivant

Conditions d'utilisation

Le billet ci-dessus « Integrer des enonces audio a des exercices » par Stephane Busuttil, ainsi que — sauf mentions spécifiques — tous les documents accessibles sur cette page sont librement mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Partage des Conditions Initiales à l'Identique 3.0 Unported.

+ de détails

Votre avis sur cette page

1 vote

Vos réactions

Laissez ci-dessous vos commentaires, précisions, remarques et questions. Vos contributions ne s'affichent publiquement qu'après validation, trop de spam sinon.

Commenter
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

    texte
Qui êtes-vous ?

Retour en haut de la page

Utiliser des documents audio en classe

Quelques lignes directrices concernant l’utilisation de ressources sonore en cours de langues vivantes, essentiellement pour travailler la compétence de compréhension de l’oral. Pour les manipulations techniques concernant les fichiers audio, consultez les tutoriels (...)

9 autres articles dans cette rubrique

Morceaux choisis


Contribuez à maintenir ces pages sur la toile.
Paiement sécurisé par Paypal ou CB

Frais d'hébergement depuis 2009 : 230 €
Total des dons depuis 2009 : 99 €

Another Teacher's Website est motorisé par SPIP.

Contribuez au contenu de ce site