Another teacher’s website

  http://bit.ly/a5GouF copy to clipboard + http://bit.ly/a5GouF RSS

Flatmates

Flatmates

Une tâche de fond prétexte à de nombreuses activités d’expression tout au long de l’année

par SteF, le 6 septembre 2008 (maj 22 septembre 2012) BY-SA
5 commentaires

Donnez votre avis
30 votes

Sommaire

Voici la trame d’une « activité » que je mets en place depuis plusieurs années avec une classe de 1ère, qui est encore à affiner, qui est très adaptable et à laquelle on peut incorporer tout un tas d’objectifs langagiers et culturels en fonction de ses envies et de ses besoins.

Le principe est d’avoir dans la classe un certain nombre d’appartements virtuels occupés par les élèves. Tout au long de l’année, cette situation est prétexte à de nombreux jeux de rôles. On veillera à ne pas passer trop de temps à chaque fois sur chaque scène, afin de ne lasser ni les élèves, ni le prof, et il sera inutile d’insister si la mayonnaise ne prend pas très vite et si la majorité du groupe ne se prend pas au jeu...

Cette activité est aussi pour moi l’occasion d’essayer de les motiver et de les préparer à partir en stage à l’étranger pendant 4 semaines avec les bourses de Leonardo.

Les appartements

On crée (c’est à dire qu’on déclare publiquement qu’ils existent) autant d’appartements qu’il en faut pour avoir 3 ou 4 élèves dans chaque appartement. On placera les appartements dans une grande ville, afin de pouvoir trouver facilement beaucoup de documentation authentique (plans, publicités, magasins, associations, monuments etc.). Il vaut mieux les placer tous dans la même ville ou dans des villes proches afin de pouvoir faire interagir les occupants, et choisir une ville située dans un pays dont on a choisi d’aborder des éléments culturels ou historiques pendant l’année, que l’on introduira à travers le jeu de rôle.

Les colocataires

Au début de l’année, 2 élèves choisis arbitrairement sont placés dans chaque appartement, et cherchent des colocataires pour partager le loyer.

La première mission sera donc de caser les élèves SDF. Les élèves travaillent par deux. Ils trouveront facilement des sites qui proposent des offres et des demandes de colocation, dont ils pourront se servir de modèle (faire une recherche sur les termes « flatshare » et « flatmates ») pour "publier" leur propre annonce sur le mur de la classe (ou sur le blog de la classe si la classe a un blog).

La deuxième mission sera d’organiser des entretiens avec les candidats à la colocation. Cette mission est pour moi l’aboutissement d’une séquence sur le téléphone durant laquelle les élèves s’entraînent à manipuler les phrases types qui reviennent dans les conversations téléphoniques. Je me sers pour modèles de très courts extraits de films et de vidéos montrant des échanges téléphoniques très basiques.

Cette séquence donne lieu à plusieurs enregistrements au dictaphone par chaque élève (de l’annonce d’un répondeur à des mini conversations téléphoniques, où il est demandé d’échanger des informations très simples).

Plutôt qu’un scénario complexe, je préfère donner de nombreuses consignes minimalistes, sous forme de variations sur un même thème : prendre un rendez-vous (en variant les lieux, les heures, le type de rapport social entre les interlocuteurs, mais en gardant une trame fixe), déplacer un rendez-vous, annuler un rendez-vous, laisser un message pour quelqu’un, demander à parler à quelqu’un etc.

Vient ensuite le temps des entretiens, entre Toussaint et Noël. C’est une étape assez facile qui permet aux élèves de réviser et de rebrasser le lexique et les phrases-type de l’auto-présentation, des questions de base sur les goûts, les habitudes, les projets personnels. Chaque élève orphelin doit passer au moins deux entretiens. Chaque groupe de colocataires en place doit au préalable établir une série de critères (beaucoup de pistes et de vocabulaire sur Moveflat, rubrique flatshare tips). Les entretiens sont réalisés dans la classe, à l’écart, pendant que le groupe travaille sur autre chose (par exemple sur les épisodes de la série flatmates sur le site de la BBC), à raison d’un entretien par heure de cours.

A l’issue des entretiens, chaque binôme de colocataires doit faire un choix, en informer l’heureux(se) élu(e) par email (factice, transite par le professeur, ou bien très réel, et le professeur est en cc :), et le professeur très brièvement à l’oral en expliquant les raisons de leur choix.

Silence, action !

Une fois les appartements constitués, le décor est planté pour mettre en place différents jeux de rôles tout au long de l’année en fonction du niveau atteint et visé, en fonction aussi de l’humeur et du sens du vent. Je privilégie toujours les consignes simples donnant lieu à des scènes très courtes, en insistant autant que possible sur tout ce qui concerne la base du rapport social : dire bonjour, dire au-revoir, dire merci, dire des sottises, en rire, autant de choses tellement triviales qu’on oublie souvent d’en parler. Les baladeurs mp3 et la fonction dictaphone sont des outils précieux pour l’(auto)évaluation et pour la sensation d’obligation de résultat qu’ils inspirent chez les élèves à qui on les confie. Quand je serai grand, j’essaierai aussi de les filmer.

En vrac, quelques scénarios déjà testés :

  • la dispute classique sur le partage des frais de papier toilette
  • rendez-vous divers et variés à prendre, confirmer, annuler, déplacer (au centre commercial, à la bibliothèque, chez le dentiste, etc. - rebrassage téléphone, lieux urbains, directions)
  • c’est l’anniversaire de machin, on fait une grande fête et on invite les locataires des autres appartements (trouver un plan avec google maps, faire un carton d’invitation avec les instructions pour se rendre à l’appartement)
  • on écrit tous une jolie carte à maman pour ne pas qu’elle s’inquiète
  • répartition hebdomadaire des corvées (beaucoup de ressources sur Moveflat, rubrique flatshare tips)
  • les règles de vie dans l’appartement, parties communes et parties privées, les fêtes, les copains et les copines (idem)
  • untel laisse tout le temps traîner ses chaussettes, il faut donc le chasser de l’appartement (koh-lanta en cours d’anglais)
  • discussion dans le groupe pour leur demander/les prévenir si/que le frangin, le cousin ou la copine peut/va venir passer une semaine dans l’appartement (modèles dans l’Auberge espagnole)
  • il n’y a plus d’électricité, ni d’eau, les toilettes sont bouchées et la machine à laver fuit, il va falloir appeler le propriétaire (rebrassage téléphone)

Photo - Le reste par vnoel - cc-BY-NC

Retour en haut de la page

20/20 Sommaire de la rubrique Précédent Suivant

Conditions d'utilisation

Le billet ci-dessus « Flatmates » par Stephane Busuttil, ainsi que — sauf mentions spécifiques — tous les documents accessibles sur cette page sont librement mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Partage des Conditions Initiales à l'Identique 3.0 Unported.

+ de détails

Votre avis sur cette page

30 votes

5 commentaires

Aller au dernier commentaire

  • Florinda, le 31 juillet 2010 à 13:25

    C’est excellent, j’adore comme idée ! Je risque de m’en servir cette année Stéphane ! Merci du partage ! ^_^
    Et bonne fin de vacances !

  • Sophie, le 4 août 2010 à 13:31

    C’est en effet une super idée !!! Mes 3e risquent aussi d’y goûter !

  • yoann, le 16 août 2010 à 19:37

    C’est la partie papier toilette qui doit le mieux marcher. Les surprendre fonctionne souvent très bien. J’aime bien le fil conducteur de l’année... mais il faut le suivre ! J’ai encore un peu peur... Excellente idée en tout cas.

  • Magali Bugeia, le 12 septembre 2012 à 22:38

    Bonsoir
    Et merci mille fois pour ce site extraordinaire que je découvre pour ma première année d’enseignement de l’anglais (mais pas d’enseignement agricole....^^) Une info (ou peut-être la connaissez vous tous...oups...) : le manuel "It’s a mad house" (Hachette technique) propose des activités sur le même thème, histoire d’accompagner et enrichir cette séquence déjà très intéressante !

  • SylvieBee, le 22 juillet 2013 à 13:26

    Je viens de te recommander comme Grand Ancien à la liste Enjoy.

    2008 déjà, et l’envie que tu nous a donné sur eTeachNet d’appliquer à notre sauce cette structure plus ou moins souple, et qui fonctionne parfaitement dès la 6e, au risque qu’il y soient devenus allergiques en lycée ?
    J’le r’f’rai plus, déjà 2 ans que je suis privée de rentrées et que, sur le mur au coin du fond à gauche de mon ex-salle, la machine à café virtuelle de la fac virtuelle du gap year ne sert plus le meilleur moka ...

    All the best et bises,
    Sylvie


Vos réactions

Laissez ci-dessous vos commentaires, précisions, remarques et questions. Vos contributions ne s'affichent publiquement qu'après validation, trop de spam sinon.

Commenter
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

    texte
Qui êtes-vous ?

Retour en haut de la page

Lesson plans

Des plans de séances ou de séquences d’enseignement plus ou moins détaillés.

19 autres articles dans cette rubrique

Morceaux choisis


Contribuez à maintenir ces pages sur la toile.
Paiement sécurisé par Paypal ou CB

Frais d'hébergement depuis 2009 : 230 €
Total des dons depuis 2009 : 99 €

Another Teacher's Website est motorisé par SPIP.

Contribuez au contenu de ce site