Another teacher’s website

  http://bit.ly/bnBe9h copy to clipboard + http://bit.ly/bnBe9h RSS

Wipe'm all

Wipe’m all

et du vide jaillira la connaissance ? Méthode pour bourrage de crâne intensif

par SteF, le 6 mars 2009 (maj 20 juin 2010) BY-SA
7 commentaires
Pièces jointes

Donnez votre avis
5 votes

Je travaille en ce moment en BEPA sur une séquence visant à développer les capacités à faire des projets à plusieurs et convenir de rendez-vous.

Après avoir révisé sur le papier les heures et quelques expressions du futur, je souhaitais attaquer très vite l’expression orale, car avec ces classes le travail écrit est fastidieux, génère beaucoup d’ennui et très peu de progrès.

Sur le modèle de la « tournante » présentée dans cet article (Encourager l’expression orale en classe de langue), j’ai fait hier après-midi des sessions d’expression orale guidée avec plusieurs groupes qui avancent de conserve (en tout cas en ce moment, et c’est un vrai bonheur !), mais avec une variante qui me plaît beaucoup et que je vais décrire ici. J’expliquerai ensuite pourquoi elle me plaît beaucoup, à plusieurs titres.

En début d’heure, j’ai écrit avec le groupe deux dialogues modèles et interchangeables (contenu différent, mais situation et finalité identiques). C’est moi qui écris au tableau, les élèves ne doivent surtout pas copier, ils proposent en anglais et en français, je corrige pour qu’il n’y ait que des énoncés corrects, et je m’assure que les modèles dont j’ai besoin pour la suite de mon cours sont bien utilisés.

La situation était très simple :

« C’est vendredi, il est 6h, les cours sont terminés, vous êtes devant le lycée avec un copain, vous attendez votre bus et votre copain attend sa mère. Il vous reste donc 2 minutes pour convenir d’un rendez-vous le lendemain. »

OpenDocument Text - 14.2 ko
Making plans
Exemples de dialogues à apprendre par coeur

On s’est donc retrouvés avec deux dialogues à la fois différents et très similaires, écrits au tableau. Après 5 minutes de ripitaftermi, après avoir souligné les accents toniques, biffé les « e » des « ed » et des « the », les « o » des « to », des « of » et des « for », après avoir écrit en phonétique et répété 30 fois les mots les plus compliqués, on a démarré (il restait alors à peu près 30 minutes de cours, pile poil ce qu’il faut).

J’ai mis les élèves par deux, donné un baladeur à chaque groupe, et 3 minutes à chaque groupe pour enregistrer les deux dialogues.

Au bout de 3 minutes, « Time ! », on tourne, chaque élève change de partenaire et recommence, si le groupe est en nombre impair, celui qui était seul ne l’est resté que 3 minutes.

Mais avant de recommencer, sinon ce serait bien trop facile, j’ai effacé 2 mots du tableau sur chaque dialogue. Et c’est reparti pour 3 minutes, puis 3 autres, à chaque fois en enlevant 2 ou 3 mots de chaque côté (bien penser à remplacer chaque mot par un trait, sinon c’est trop dur). A la fin de l’heure il manquait plus de la moitié de chaque dialogue, et toute la classe connaissait les deux dialogues quasiment par coeur. Ce qui m’arrange beaucoup puisqu’on y avait utilisé exactement les outils langagiers que je veux leur faire manipuler dans les prochaines séances.

Le top bien sûr serait de leur donner un peu de travail écrit pour remanipuler les structures et le vocabulaire utilisé à tête reposée d’ici le prochain cours (des devoirs, quoi). Le problème étant qu’on était jeudi, que le cours suivant est mardi prochain, que ça ne serait efficace que s’ils les faisaient le soir même, leurs zexos, les zoziaux, et que j’ai très peu foi en l’efficacité d’un « vous faites vos exercices ce soir, hin, les enfants ? ». J’ai donc usé d’un subterfuge sournois en leur disant que ceux qui arriveraient mardi prochain avec un des deux dialogues réécrit et 3 fautes maxi auraient un petit 20, héhé, et j’espère que je vais en donner, plein, des 20.

Pourquoi j’aime ce genre d’activité :

  • parce que c’est super drôle
  • parce qu’en général c’est efficace, au cours prochain je leur donne le script comme référence et des exercices de variation en utilisant les structures qu’on a utilisées et je suis certain qu’ils vont les faire sans peine, et qu’ils seront ensuite fin prêts pour refaire une séquence d’enregistrements improvisés à partir de jeux de consignes en français (cf par exemple progression de la séquence Making plans).
  • parce c’est un bon exemple pour essayer de les motiver à bosser le soir leurs cours de la journée et pas les cours du lendemain.

Photo Ysogo Eraser par Azfar Hakim - cc-BY-SA

Pièces jointes à télécharger

  • Making plans - OpenDocument Text - 14.2 ko
    Exemples de dialogues à apprendre par coeur
    Télécharger
    Aperçu avec Google Document Viewer - la mise en page sera peut-être altérée

Retour en haut de la page

14/16 Sommaire de la rubrique Précédent Suivant

Conditions d'utilisation

Le billet ci-dessus « Wipe’m all » par Stephane Busuttil, ainsi que — sauf mentions spécifiques — tous les documents accessibles sur cette page sont librement mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Partage des Conditions Initiales à l'Identique 3.0 Unported.

+ de détails

Votre avis sur cette page

5 votes

7 commentaires

Aller au dernier commentaire

  • laurence, le 8 mars 2009 à 04:39

    tout est très clair sauf la derniere ligne ??? tu traduis ?

  • laurence, le 8 mars 2009 à 04:43

    j’utilise la méthode du "wipe ’m" que tu décris avec le vidéo projecteur et des activités de type lacunaires... efficace : bon pour la mémorisation et donc l’apprentissage...

  • SteF, le 8 mars 2009 à 05:40

    @laurence : la dernière phrase, c’est de l’espagnol ! :))

  • SteF, le 8 mars 2009 à 05:46

    @laurence : oui c’est super pour la mémorisation, ça prépare le terrain pour la suite des opérations, on "donne des billes" pour jouer avec. et c’est très important que le contexte soit absolument précisé, ainsi que l’objectif du dialogue, pour que l’effort de mémorisation soit très clairement associé à une finalité communicative.

  • sobo, le 10 mars 2009 à 22:24

    Super idée. Jamais pensé à faire ça. Ca me démange de faire ça avec mes premières dès jeudi, mais trouver le scénario adéquat sur le thème de l’environnement... Mmm. C’est tout le pb , fô un peu d’imagination.

  • CR, le 12 décembre 2010 à 20:29

    Je viens de découvrir cet article. Je suis impatiente d’essayer en 2nde, dès la rentrée de janvier. Et d’adapter en 5°.
    Merci pour ton travail ... et cette idée géniale.
    Juste une question :
    Pourquoi enregistrer les dialogues ?
    Qui écoute quoi ?
    A quel moment ?
    Sont-ils évalués ?
    Est-ce pour aider les élèves à remettre par écrit ce qu’ils ont dit/entendu et ainsi avoir le 20 ? Donc un 20 en dictée ?
    Bon, ça fait plusieurs questions finalement ... I hope you won’t mind.

  • SteF, le 12 décembre 2010 à 21:40

    hello !

    le baladeur, dans ce cas-là, est surtout là parce qu’il donne à tous une obligation de résultat. sans baladeur, c’est bcp plus dur de faire en sorte que tous les groupes jouent le jeu jusqu’au bout. je réécoute certains enregistrements et je m’en sers pour réactiver au cours suivant. les faire réécrire c’est pour tenter de fixer un peu, mais ils n’ont pas le baladeur (je n’en ai pas beaucoup et je ne les laisse pas aux élèves entre les cours). ce serait une bonne idée !! (et je pense que ce ne serait pas comparable à une dictée).

    le 20, c’est purement une "note-carotte" qui n’évalue rien du tout et que je remplace parfois par un ours à la guimauve et au chocolat. ils sont évalués pour de vrai plus tard dans la séquence (voir Making plans).

    j’espère avoir répondu à tes questions, n’hésite pas à revenir raconter comment ça c’est passé ! :)


Vos réactions

Laissez ci-dessous vos commentaires, précisions, remarques et questions. Vos contributions ne s'affichent publiquement qu'après validation, trop de spam sinon.

Commenter
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

    texte
Qui êtes-vous ?

Retour en haut de la page

Bits and bricks

Des supports à utiliser en classe, des idées d’activités, des exercices, des outils et des pistes pour la mise en oeuvre.

15 autres articles dans cette rubrique

Morceaux choisis


Contribuez à maintenir ces pages sur la toile.
Paiement sécurisé par Paypal ou CB

Frais d'hébergement depuis 2009 : 230 €
Total des dons depuis 2009 : 99 €

Another Teacher's Website est motorisé par SPIP.

Contribuez au contenu de ce site