Another teacher’s website

  http://bit.ly/d3JXIC copy to clipboard + http://bit.ly/d3JXIC RSS

Construire un diaporama ou un roman photo à partir d'une vidéo

Construire un diaporama ou un roman photo à partir d’une vidéo

Extraire des images d’une video

par SteF, le 10 décembre 2006 (maj 20 octobre 2012) BY-SA
1 commentaire

Donnez votre avis
18 votes

Sommaire

Comment extraire des images d’un fichier vidéo pour les diffuser telles quelles, sous forme de diaporama, ou les intégrer à du traitement de texte.

Lorsqu’on travaille sur une vidéo, on peut souhaiter isoler certains éléments (images fixes, extraits, bande-son) pour mener des activités particulières.

Image, video, roman photo : exemples d’utilisations

Les images fixes sont bien comme support pour :

  • décrire une situation, un contenu visuel ( BE(s) V+ing )
  • mettre en place des stratégies pour obtenir du vocabulaire sans recours au français (mimes, références, interaction avec le locuteur - ici les autres élèves, le prof)
  • émettre des hypothèses ( imo, maybe, I think, looks like, obviously etc.),
  • réagir aux hypothèses ( agree or not because... etc.),
  • anticiper la suite ( be about to / probably-obviously-most likely-definitely... / BE(s) going to / will etc.)

Elles sont donc bien adaptées à l’EO (point de départ + déficit d’info)

Avec la video on peut :

  • faire tout ce qu’on fait avec une image en mettant simplement sur pause,
  • vérifier les hypothèses ( right/wrong, actually etc.),
  • introduire la dynamique ( so/then/suddenly V(s) ), la causalité, la chronologie
  • travailler avec les formes simples des verbes, chose difficile à faire avec une image fixe,
  • travailler la CO (d’autant plus facilement si la situation d’énonciation a été explicitée et le vocabulaire introduit/induit) - on pourra aussi choisir de mener cette activité avec la bande-son seulement.

Pour extraire la bande-son, il suffit de la réenregistrer avec Audacity.

Le roman photo quant à lui :

  • peut servir de support pour une trace écrite après un travail sur une vidéo : on peut y inclure des éléments narratifs, des bulles etc. Les images fournissent le contexte, la situation d’énonciation.
  • permet de fixer des modèles pour de la PRL ou des exercices ultérieurs (exemples en contexte)

Les images extraites de la vidéo peuvent bien sûr être utilisées sans être montées en roman-photo : support de l’EO pour une introduction à l’étude du document vidéo et la mise en place du champ lexical (sous forme par exemple de carte heuristique), ou bien indépendamment de l’étude de la vidéo, comme déclencheurs de parole, or... whatever !

Extraction des images

La fonction de capture d’image est intégrée à la plupart des lecteurs multimedia. Si vous utilisez le window$ media player, c’est raté ! C’est donc l’occasion rêvée d’en changer pour VLC.

  1. Mettez le lecteur en pause sur l’image souhaitée.
  2. Enregistrez l’image : menu Video > Capture d’écran...

En général la plupart des lecteurs incluent l’heure de la capture dans le nom du fichier capturé. Si vous faites plusieurs captures, respectez la chronologie du document, et vos images capturées seront dans l’ordre lorsque classées par ordre alphabétique.

Par défaut, sous Window$, VLC enregistre l’image capturée dans le dossier Mes Documents, le nom de fichier par défaut est vlcsnap-yyyy-mm-dd-hh-mm-ss.png. Vous pouvez choisir un autre dossier, un autre suffixe que vlcsnap, un compteur au lieu de l’heure, et changer le format en jpg : Menu Outils > Préférences > Vidéo.

Liens
- VideoLAN VLC - videolan.org
- Comment télécharger et installer un programme sous Window$

Diaporama

Il existe plusieurs types de diaporamas :

  • les diaporamas bureautiques (slideshows ou présentations réalisés avec Impress ou Power Point), qui nécessitent un ordinateur pour être diffusés,
  • on peut également très simplement faire un diaporama à diffuser sur un téléviseur avec un lecteur de DVD (c’est même beaucoup plus simple), c’est à ce dernier type de diaporamas que je vais m’intéresser ici.

Il s’agit en fait tout simplement d’un enchaînement d’images dans un ordre donné. Il suffit d’enregistrer les images sur un CD ou un DVD, en les nommant de manière à ce que leur ordre alphabétique (ordre dans lequel elles apparaîtront sur le disque) corresponde à la chronologie souhaitée.

Pour cela, on utilisera un système de filtre et de compteur : une partie commune au début du nom du fichier (pour les rassembler), immédiatement suivie d’un compteur (pour les ordonner), après le compteur, on peut mettre ce que l’on veut (évitez quand même espaces, majuscules, caractères spéciaux et accents en règle générale pour vos noms de fichiers, surtout s’il doivent être gravés ou publiés en ligne).

Exemple nommage de fichiers pour obtenir une série ordonnée

nom-de-la-serie__00_texte-libre.jpg
nom-de-la-serie__01_un-autre-texte-libre.jpg
nom-de-la-serie__02.jpg
etc.

Pour intercaler une image entre 01 et 02 il suffit de lui donner le n° 011 ou 01a (pour éviter d’avoir à renommer toute la série)

Les logiciels de traitement de photos permettent généralement de renommer d’un coup toute une série de fichiers (à la base, de photos, mais ça marche avec tous les types de fichiers) en incluant un compteur (ex : logiciels livrés avec les appareils photos numériques, ou sinon, xnview qui est gratuit)

On peut bien entendu créer avec un logiciel de dessin (Paint, TheGimp, ...) des images contenant du texte (titre, consignes, indices, vocabulaire... etc) et les intercaler entre les images.

Puis gravez votre série de photos sur un CD.

Pour diffuser le diaporama, insérez le CD, sélectionnez la première photo et lancez la lecture. Vous pouvez naviguer entre les images avec la télécommande du lecteur, c’est magique !

Avec un ordinateur c’est encore plus simple, il suffit d’utiliser sa visionneuse d’images habituelle pour obtenir exactement le même résultat.

Roman photo

Utilisez pour créer le roman photo votre traitement de texte favori : Ooo bien entendu !!!

Insérez les images avec la commande... Insérer>Images>A partir du fichier.

Insérez ensuite les champs dans lesquels les élèves devront écrire (bulles pour les dialogues, boîtes pour le titre, les éléments narratifs et les commentaires), ajoutez également les amorces, les zones de texte que vous souhaitez, ou bien donnez-leur des bulles à découper et à coller sur les vignettes.

Et voilà !

Le fichier ainsi généré peut présenter certains inconvénients :

  • il peut être très lourd
  • l’agencement des images et des zones de texte que vous avez passé tant de temps à créer sera peut-être complètement chamboulé lorsque vous ouvrirez le fichier sur une autre machine (au lycée lorsque vous voudrez imprimer, à 5 minutes du début du cours auquel vous le destinez, ou chez votre collègue après l’avoir assuré que vous lui refiliez une préparation tip top et en état de marche)

Une solution : transformer votre document en PDF avant de le transporter ou de l’expédier (mais conservez précieusement votre version .odt, .rtf ou .doc pour pouvoir la modifier par la suite, le .pdf est un format figé que vous ne pourrez pas retoucher)

Pour transformer un fichier en PDF, utilisez le bouton exporter en PDF d’Open Office si c’est la suite bureautique que vous avez adoptée, ou bien installez PDFcreator en quelques clics, qui vous permettra de générer des versions PDF de tous vos documents très facilement quels que soient les programmes que vous avez utilisés pour les créer.

Voir aussi
- Manipulations basiques des fichiers PDF
- Planche de bulles à imprimer et à découper
- Exemple de document à destination des élèves

Photo - My first stab at comics with comic life par skyfaller cc-BY-SA

Retour en haut de la page

6/8 Sommaire de la rubrique Précédent Suivant

Conditions d'utilisation

Le billet ci-dessus « Construire un diaporama ou un roman photo a partir d’une video » par Stephane Busuttil, ainsi que — sauf mentions spécifiques — tous les documents accessibles sur cette page sont librement mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Partage des Conditions Initiales à l'Identique 3.0 Unported.

+ de détails

Votre avis sur cette page

18 votes

1 commentaire

  • Marie, le 21 février 2011 à 08:01

    Stéph,

    e-thanks for your most useful technical tips...which DO make a difference. Tah ! Tah !

    Marie


Vos réactions

Laissez ci-dessous vos commentaires, précisions, remarques et questions. Vos contributions ne s'affichent publiquement qu'après validation, trop de spam sinon.

Commenter
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

    texte
Qui êtes-vous ?

Retour en haut de la page

Vidéo

Quelques informations sur des manipulations utiles pour utiliser des vidéos en cours de langues vivantes : les capturer, les convertir, les préparer pour les intégrer à des activités en classe, les diffuser dans une salle de classe.

7 autres articles dans cette rubrique

Morceaux choisis


Contribuez à maintenir ces pages sur la toile.
Paiement sécurisé par Paypal ou CB

Frais d'hébergement depuis 2009 : 230 €
Total des dons depuis 2009 : 99 €

Another Teacher's Website est motorisé par SPIP.

Contribuez au contenu de ce site