Another teacher’s website

  http://bit.ly/pICdHV copy to clipboard + http://bit.ly/pICdHV RSS

Expression orale à partir d'un texte

Expression orale à partir d’un texte

Un exemple de perspective actionnelle pour une compréhension de l’écrit

par SteF, le 26 septembre 2011 (maj 20 octobre 2012) BY-SA
2 commentaires
Pièces jointes

Donnez votre avis
53 votes

Sommaire

Je vous propose une démarche d’étude de texte pour aller au-delà de la sempiternelle grille de lecture, en proposant une tâche d’expression comme finalité de la compréhension du texte. Je prendrai comme exemple une activité que j’ai proposée en tout début d’année à une classe de première bac pro avec un tout petit niveau, sur 3 heures de cours, avec comme tâche finale l’enregistrement pour une radio locale de l’interview d’un intervenant présenté dans le texte, à l’aide de baladeurs dictaphones.

Objectifs

  • aider les élèves à accepter l’idée qu’on peut comprendre un texte sans forcément en saisir finement tout le contenu,
  • commencer à mettre en place une méthode de lecture visant à privilégier la compréhension globale, à développer l’autonomie, la reformulation et l’esprit synthétique,
  • instaurer dans le groupe des habitudes et des réflexes de partage et d’entraide.

Le texte comme point de départ

PDF - 242.8 ko
Bringing DIY to a whole new level
Texte, questions, consignes et grille d’évaluation

Je suis parti d’un article d’actualité trouvé sur internet, Bringing DIY to a whole new level que vous trouverez ci-contre (raccourci pour les besoins de l’activité).

Je l’ai distribué à la fin d’une heure aux élèves avec une grille de compréhension type évaluation — une simple liste de questions en français. Je ne leur ai pas demandé de répondre aux questions, mais simplement pour le cours suivant de repérer dans le texte où trouver les réponses à chaque question, en portant les numéros des questions en regard des paragraphes où se trouvaient les réponses, et en surlignant au maximum 3 mots par paragraphe qui pourraient servir à formuler les réponses.

Réorganisation des informations

Au cours suivant nous avons constitué une carte heuristique au tableau, en nous efforçant de reprendre les mots qui avaient été choisis, chaque réponse correspondant au parcours d’une branche. Dans le même temps, je les ai incités à faire le lien entre les temps choisis et le type d’information donnée (historique / bilan / anecdote / description du fonctionnement). Les cartes sont copiées par chaque élève sur une feuille volante (c’est important pour la suite).

L’élaboration de la carte heuristique donne lieu :

  • à la sélection et à la hiérarchisation des informations,
  • à la reformulation du contenu de manière synthétique, avec des phrases simples,
  • à un rebrassage des outils d’organisation du discours.

Au fur et à mesure que la carte est construite (voir les pièces jointes pour un exemple de carte terminée), les branches sont parcourues à haute voix.

Interactivité

Dans l’article proposé, une membre de l’association Timelab est citée - Eva de Groote. Je propose alors aux élèves de réaliser en jeu-de-rôle l’interview de cette personne pour une radio locale. En tout début d’année avec une classe de première dont je découvre la plupart des élèves, c’était également pour moi l’occasion de voir un peu ce qu’ils ont dans le ventre, en termes de capacités langagières mais aussi de bonne volonté.

OpenDocument Text - 24.3 ko
Timelab - interview
Consignes et grille d’évaluation pour le jeu de rôles - version modifiable

La fin de l’heure est donc consacrée à une petite révision sur la formulation des questions, rappel des modèles syntaxiques et lien avec la réflexion menée en début d’heure sur les choix de temps. Je distribue ensuite la grille d’évaluation de l’interview, et ils doivent pour le cours suivant préparer une série de questions qui leur permettra d’obtenir les informations demandées.

Entraînement

A ce stade, certains élèves sont déjà prêts à réaliser leur interview, mais ils sont encore trop nombreux à vouloir faire trop compliqué. Les questions préparées sont trop tarabiscotées et appellent des réponses très longues.

L’heure suivante est donc consacrée à la simplification des questions (trois questions simples valent mieux qu’une compliquée) et à la préparation par chacun de l’amorce et de la conclusion de son interview. J’encourage quelques élèves à s’essayer à un enregistrement pour du beurre, afin que tout le monde se rende bien compte que ça n’est pas si difficile. C’était aussi pour la plupart d’entre eux l’occasion de découvrir le matériel.

Tâche finale

Toute l’heure suivante est consacrée aux enregistrements. Au début de l’heure, les élèves sont mis 2 par 2, un baladeur par groupe, aucun support écrit autre que la carte heuristique n’est autorisé. Ils disposent de 6 minutes pour réaliser leur enregistrement.

Toutes les 6 minutes ils changent de partenaire et recommencent. C’est court et certains n’arrivent pas à réaliser un enregistrement qui tient la route. Mais ça n’est pas grave, à eux de faire mieux au tour d’après.

A chaque tour, ils notent au brouillon les références de leur enregistrement (nom du partenaire, Q/A selon qu’ils posent les questions ou y répondent, n° du baladeur, n° du fichier enregistré, taux de satisfaction sur une échelle de 1 à 5).

A la fin de l’heure, ils notent sur la fiche d’évaluation les références des 2 enregistrements qu’ils ont le mieux réussi (1 où ils posent les questions, 1 où ils y répondent). Ce sont les seuls enregistrements que j’écoute et que j’évalue.

Mon groupe était composé d’un nombre impair d’élèves, et à chaque tour un élève était sans binôme (et avait le droit de consulter son cahier pendant 6 minutes), mais chaque élève a pu dans l’heure enregistrer avec 7 ou 8 camarades différents. Parfois dans un tour ils avaient même le temps d’enregistrer dans les deux sens (surtout vers la fin...).

Lorsque je leur ai annoncé les termes de leur évaluation, la quasi totalité de la classe avait crié au scandale et décrété qu’ils n’y arriveraient jamais. Finalement tout le monde y est arrivé (et presque tout le monde a reconnu qu’en fait c’était facile), et chacun a pu profiter des savoir-faire de 7 ou 8 de ses camarades. Pour moi : mission accomplie !!

Remarque
Avec cette mise en oeuvre, n’ont été évaluées à travers l’exécution de la tâche que des capacités d’expression et d’interaction (toute la partie compréhension du texte, menée essentiellement collectivement, n’a donné lieu à aucune évaluation). Lorsque les élèves seront familiarisés avec cette méthode de travail, je pourrai envisager d’évaluer la compréhension du document de départ à travers leur production orale.

Voir aussi
- Encourager l’expression orale en classe de langue avec des baladeurs mp3 dictaphones
- Llama dung - un autre exemple sur le même principe en seconde professionnelle.

Photo - DIY par Alan Cleaver - cc-BY

Pièces jointes à télécharger

  • Bringing DIY to a whole new level - Freemind Mind Map - 3.2 ko
    Le vocabulaire essentiel réorganisé
    Télécharger
  • Bringing DIY to a whole new level - OpenDocument Text - 336.1 ko
    Article de presse - version modifiable
    Crédits - adapté de Melissa Maki - Flanders Today - April 21 2010 - http://www.flanderstoday.eu/content/bringing-diy-whole-new-level
    Télécharger
    Aperçu avec Google Document Viewer - la mise en page sera peut-être altérée
  • Bringing DIY to a whole new level - OpenDocument Text - 26.4 ko
    Questions de compréhension en Français - version modifiable
    Crédits - Stéphane Busuttil
    Télécharger
    Aperçu avec Google Document Viewer - la mise en page sera peut-être altérée
  • Timelab - interview - OpenDocument Text - 24.3 ko
    Consignes et grille d’évaluation pour le jeu de rôles - version modifiable
    Télécharger
    Aperçu avec Google Document Viewer - la mise en page sera peut-être altérée
  • Bringing DIY to a whole new level - PDF - 242.8 ko
    Texte, questions, consignes et grille d’évaluation
    Télécharger
    Aperçu avec Google Document Viewer

Retour en haut de la page

4/14 Sommaire de la rubrique Précédent Suivant

Conditions d'utilisation

Le billet ci-dessus « Expression orale a partir d’un texte » par Stephane Busuttil, ainsi que — sauf mentions spécifiques — tous les documents accessibles sur cette page sont librement mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Partage des Conditions Initiales à l'Identique 3.0 Unported.

+ de détails

Votre avis sur cette page

53 votes

2 commentaires

  • yoann, le 28 septembre 2011 à 22:45

    Encore une super idée. J’aime bien l’idée de s’enregistrer 7 fois !
    Faut que je me mette à la carte heuristique aussi.
    Merci pour ce descriptif clair et motivant encore une fois.

  • Melanie, le 2 février 2014 à 17:09

    Merci beaucoup pour cette explication de travail. Je l’ai testée avec des 1ès STMG sur un texte que j’avais utilisé avec des 1eS et ES et j’ai trouvé les élèves mieux mobilisés et plus présents qu’habituellement. Je vais tester à nouveau, c’est sûr !


Vos réactions

Laissez ci-dessous vos commentaires, précisions, remarques et questions. Vos contributions ne s'affichent publiquement qu'après validation, trop de spam sinon.

Commenter
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

    texte
Qui êtes-vous ?

Retour en haut de la page

Didactique & Méthodologie

Pratiques, approches, bilans, réflexions et comptes rendus d’expérience.

23 autres articles dans cette rubrique

Morceaux choisis


Contribuez à maintenir ces pages sur la toile.
Paiement sécurisé par Paypal ou CB

Frais d'hébergement depuis 2009 : 230 €
Total des dons depuis 2009 : 99 €

Another Teacher's Website est motorisé par SPIP.

Contribuez au contenu de ce site