Another teacher’s website

  http://bit.ly/9dwFGk copy to clipboard + http://bit.ly/9dwFGk RSS

Les cartes heuristiques

Les cartes heuristiques

Un outil précieux pour la prise de notes et la structuration des idées

par SteF, le 26 septembre 2008 (maj 20 octobre 2012) BY-SA
9 commentaires

Donnez votre avis
79 votes

Sommaire

Une carte heuristique, ou carte mentale, sert à représenter un ensemble d’éléments en les hiérarchisant, sous forme d’organigramme.

Les cartes heuristiques sont des supports visuels beaucoup plus faciles à interpréter que des listes, des plans ou de la prose.

Pour les élèves, lorsqu’on les y a entraînés, elles représentent une manière facile et intuitive de prendre des notes rapidement (sur du vocabulaire ou sur l’organisation sémantique et logique d’un document), et peuvent également servir de base pour structurer et préparer une prise de parole sans passer par la rédaction.

Vous trouverez à l’entrée carte heuristique de Wikipedia beaucoup d’informations très intéressantes sur cet outil.

Vocabulaire

Une carte heuristique peut facilement représenter un champ lexical.

On peut préparer et distribuer des cartes aux élèves, il me semble néanmoins que s’ils les construisent eux-mêmes avec leurs petites mains, leur logique et leurs crayons de couleur, ils s’approprieront mieux le contenu.

J’ai pour habitude de faire au tableau les premiers niveaux des cartes que je leur demande de faire, puis de les laisser compléter au fur et à mesure à partir de ce qui est dit. La consigne pour eux est de corriger et de compléter ensuite ces cartes, chez eux, avec un dictionnaire.

Un bon moment pour dessiner un champ lexical, c’est par exemple juste avant un travail sur un thème qui va beaucoup utiliser ce champ. J’aime beaucoup utiliser une série d’images qu’on décrit et commente ensemble pour balayer le champ lexical à partir de situations explicites.

Ainsi on réactive ce qu’ils connaissent déjà, et une carte construite collectivement permet de mettre en commun les connaissances de tous. C’est l’occasion de donner du vocabulaire supplémentaire, de faire également des bulles vides qui correspondent à une donnée identifiée comme nécessaire mais pour l’instant inconnue. La carte ainsi commencée sera complétée au fur et à mesure de la séquence en fonction des nouveaux mots rencontrés. Un autre des gros avantages par rapport aux listes ou aux tableaux, c’est qu’on peut facilement rajouter des éléments qu’on avait pas prévus au début sans sacrifier de lisibilité et sans devoir tout refaire.

Carte heuristique - vocabulaire - shopping

Ci-dessus - activation du vocabulaire avant une séance de CO en BEPA Services

La carte ainsi construite sera une aide pour toutes les activités de compréhension et d’expression qu’ils seront amenés à réaliser au cours de la séquence.

NB
Il faut bien préciser dès le début :
- qu’une carte n’est lisible que si elle est aérée,
- partir du principe qu’on ne fait qu’une carte par page A4, en paysage, et rien d’autre sur cette page,
- et qu’il y a autant de cartes mentales et de façons de les dessiner que d’individus, l’important pour une carte, c’est qu’elle soit claire pour celui ou celle qui va l’utiliser.

Aide à la compréhension d’un document

La prise de notes pendant les activités de compréhension, et notamment de compréhension orale, est un sujet épineux.

L’utilisation de cartes heuristiques peut permettre aux élèves de représenter les différentes idées d’un document, et surtout, de matérialiser les liens existants entre ces idées.

C’est donc un outil qui peut aider à dépasser le stade d’une compréhension complètement morcelée d’un document pour se rapprocher de son sens global en reconstruisant visuellement les liens logiques entre les éléments repérés.

Carte heuristique - CO - elllo851

Ci-dessus - prise de notes lors d’une activité de compréhension de l’oral en BEPA Services à partir du document Elllo n°852

Exemples d’usages

Lors d’une activité d’élucidation collective à partir d’un document audio, on construit une carte du document au fur et à mesure, à partir des points relevés par les élèves. Les points de détail sont ajoutés au fur et à mesure, et on matérialise à l’aide de flèches et de symboles les relations logiques entre les différents éléments.

Lorsque les élèves sont plus autonomes, on peut leur demander de construire eux-même cette représentation au tableau (et ils peuvent très bien travailler à plusieurs sur une même carte, beaucoup plus facilement et beaucoup plus efficacement que sur une liste ou un plan).

Au fur et à mesure, on restitue à l’oral le contenu élucidé, en pointant simultanément les éléments de la carte, on visualise ainsi les liens logiques (de causalité, d’interdépendance en général) entre les éléments et cela ancre d’autant plus dans un contexte explicite l’utilisation des outils langagiers mobilisés pour désigner ces interdépendances. Si la carte est construite logiquement, chaque branche peut-être verbalisée avec une phrase simple. En plus d’une aide à la compréhension, la carte est donc aussi un support pour développer les capacités d’expression, de synthèse, de reformulation.

Support pour l’expression

Une carte heuristique va permettre à l’élève de préparer et de structurer une prise de parole ou la rédaction d’un écrit.

Pour une prise de parole, la carte permet de bien structurer les idées, mais sans passer par la rédaction. Elle peut donc fournir une aide à l’élève pour produire une expression organisée tout en évitant l’écueil horripilant, soporifique et anti-spontanné du texte lu, et en lui proposant une alternative, plus intuitive, au plan en trois parties grands uns et petits bés.

carte heuristique - EO - étude de terrain

Ci-dessus - Plan pour une restitution orale après une étude de terrain d’une semaine dans le village de Mosset (Pyrénées Orientales, Conflent) en Bac Pro Services en Milieu Rural

Entraînement

La restitution du contenu d’un document à partir de la carte construite pendant une activité de compréhension est un très bon entraînement.

En règle générale, chaque fois qu’une carte est utilisée (construite collectivement au tableau, ou pré-fabriquée et proposée aux élèves), il est important de prendre le temps de la lire avec eux, de formuler les liens entre les éléments tout en parcourant les branches, leur faire répéter les différents chemins pour les guider dans l’acquisition des outils langagiers nécessaires à exprimer les liens logiques.

Lorsque les automatismes de lecture sont un peu acquis (et en même temps, la maîtrise des outils langagiers nécessaires pour verbaliser les liens logiques entre les éléments), on peut demander aux élèves de créer eux mêmes des cartes, minimalistes au début, plus complexes ensuite, comme support d’une prise de parole en continu ou même d’un dialogue. Les cartes ainsi produites auront souvent une structure plus linéaire (chronologique), mais on y retrouvera la même logique d’interdépendance et de hiérarchisation (Voir aussi le billet My placement qui présente une carte heuristique réalisée par une élève comme support à une prise de parole en continu pour raconter son expérience au retour d’un stage professionnel, l’enregistrement de la prise de parole est également disponible.)

Cartes heuristiques numériques

Les logiciels Freemind et Freeplane permettent de construire des cartes heuristiques sur un micro-ordinateur.

C’est une bonne solution pour préparer une carte qu’on souhaite utiliser en cours : les différents éléments sont très malléables, on peut les déplacer, facilement en créer de nouveaux, créer une nouvelle carte avec une branche d’une autre carte plus générale, etc.

On peut s’en servir aussi directement en classe pour créer une carte, plutôt qu’au tableau, ainsi on pourra l’afficher facilement au prochain cours et le tableau reste disponible pour autre-chose.

On peut également avec ce logiciel présenter une carte heuristique de manière dynamique, en pliant et en dépliant les branches qui la constituent en fonction des besoins. Si on dispose d’un vidéo-projecteur, le logiciel permettra de travailler la mémorisation de vocabulaire et l’entraînement à la prise de parole à partir d’un plan synthétique.

Une fois les cartes réalisées, on peut les exporter sous plusieurs formats (traitement de texte — sous forme de plan, image, PDF, page web qu’on peut intégrer sur un site ou un blog).

Exemples
- How to make compost
- Cranberry harvest in Massachusetts

Le logiciel CmapTools permet également de construire des cartes mentales (Concept maps), dont la structure pourra être beaucoup plus complexe qu’avec Freemind, mais qui ne pourront pas être pliées et dépliées en direct. Moins adaptées pour une utilisation en live dans la classe, mais particulièrement adapté pour créer des organigrammes à présenter sur une page web ou un document papier. CmapTools propose également des outils de partage avec la communauté des utilisateurs.

Néanmoins, l’intérêt selon moi des cartes réside dans la possibilité de générer du sens structuré à partir de la carte. Pour que les élèves acquièrent cette capacité, il est beaucoup plus intéressant de créer les cartes à la main, au tableau et sur les cahiers, afin qu’ils s’approprient le système.

Un outil pas limité aux langues vivantes

L’utilisation des cartes heuristiques est loin d’être limitée aux langues vivantes, mais peut avantageusement être adoptée dans toutes les disciplines, notamment celles « à contenu » comme les matières techniques et scientifiques, l’histoire, la géographie.

Retour en haut de la page

14/14 Sommaire de la rubrique Précédent Suivant

Conditions d'utilisation

Le billet ci-dessus « Les cartes heuristiques » par Stephane Busuttil, ainsi que — sauf mentions spécifiques — tous les documents accessibles sur cette page sont librement mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Partage des Conditions Initiales à l'Identique 3.0 Unported.

+ de détails

Votre avis sur cette page

79 votes

9 commentaires

Aller au dernier commentaire

  • isabelle renaut, le 17 février 2009 à 10:58

    Bonjour,
    j’ai lu votre article sur les cartes heuristiques il y a quelques mois déjà, il a déclenché une vraie curiosité et depuis j’ai décidé de les adopter pour diverses applications(anglais en collège). Je n’ai pas encore de feedback au niveau des élèves sauf que maintenant, ils sont moins décontenancés quand je leur demande de sortir feutres et crayons et de tourner le cahier en "paysage".
    Savez-vous s’il existe des formations à ce sujet (en dehors des livres de Buzan) ? auriez-vous des liens que vous affectionnez particulièrement sur le sujet ?

    Merci, Isabelle Renaut

  • SteF, le 17 février 2009 à 11:44

    @isabelle renaut : Hello. En fait c’est un reportage sur le système éducatif finlandais (qu’on peut voir ici) qui m’a donné envie d’en savoir plus, et je suis tombé ensuite sur plein de sites de passionnés au fil des liens. Je ne connais pas non plus de formation, désolé :) Si vous trouvez des informations intéressantes, je serais ravi que vous reveniez les partager ici.

    Bonne continuation.

  • SoBo, le 11 mars 2009 à 16:32

    Pour répondre à Isabelle : j’ai suivi cette semaine le stage PAF de mon académie et appris quelques points :
    - ne mettre que des mots clés, pas de phrases rédigées. Les associer à des symboles ou dessins , et couleurs,aide à la conceptualisation
    - privilégier les lignes courbes , plutôt que droites, qui permettent d’écrire toujours assez horizontalement
    - ’intituler’ les lignes directrices, pour dire à quoi / vers quoi elles mènent
    - refaire sa carte après le 1° jet est souvent indispensable

    Pédagogiquement utiles pour :
    - entamer un cours : faire une 1° page paysage avec carte puis la renseigner au fur et à mesure que la séquence avance, ou la faire renseigner par les élèves pour les aider à synthétiser
    - prendre des notes sur un texte
    - faire des notes perso pour un exposé ou une PPC
    - faire lire à 2 élèves 2 textes sur même sujet, prendre des notes/carte, ’raconter’ sa carte pendant que l’autre dessine ce que l’on dit, permet de faire saisir le sens de 2 textes au lieu d’un. On peut remarquer qu’il n’y a pas besoin de ménager des pauses dans l’expression orale car la prise de note de l’autre est très rapide sous cette forme

    Bon c’est pas tout ça, j’ai deux paquets à corriger moi.... Ce site est beau et bon SteF. By the way peux tu nous dire avec quoi tu as fait la belle carte colorée que j’ai vu un jour sur ton site (je ne sais plus où) ? Pas avec freemind, for sure : as tu donc acheté un $oft payant finalement ???

    Good day

    SoBo

  • SteF, le 11 mars 2009 à 16:41

    @sobo : merci pour ce complément d’info. la carte dont tu parles se trouve sur le billet intitulé les soldes dans le blog. en fait je l’ai tout simplement faite avec un logiciel de création graphique (paintshop en l’occurrence), pas avec un générateur de mindmaps. à l’usage j’en suis de plus en plus persuadé : les éditeurs de cartes sont très bien car les cartes sont malléables et on n’a pas besoin de recommencer pour les modifier, mais c’est à la main qu’on fait les plus belles. allez... moi aussi je retourne à mes copies !!

  • laurenceb, le 5 février 2010 à 00:32

    ERRATA : contrairement à ce qu’annonce le Café Pédagogique n°109, cet article vous est bel et bien proposé par Stéphane Busuttil, et non par moi. Le Café n’a pas pu corriger l’info sur son site pour des raisons techniques. Merci de rendre à Stef ce qui lui appartient !

  • SteF, le 5 février 2010 à 06:10

    @laurenceb (Laurence Bernard de Martinique, enlève ton masque, on t’a reconnue !) : j’ai bien vu la boulette sur le café 109, et j’ai même trouvé ça plutôt flatteur (pour moi, lol). merci en tt cas pour cette précision, et merci aussi à l’équipe du café pour tous les litres de bon kawa qu’ils nous offrent tous les mois depuis des lustres.

    tjembé red pa moli

  • saadi abdellah, le 24 juillet 2010 à 21:44

    beau travail je suis fasciné par les carte mentale c’est une technique vraiment extra merci

  • geraldine, le 1er mai 2012 à 14:22

    Bonjour,
    Je suis étudiante en droit et transcrit mes cours sur Xmind, logiciel de mapping bien pratique pour les retenir.

    Problème, il y a certaines fonctions que je ne réussis pas à mettre en oeuvre ou si elles existent.

    J’ai un imac et ai la version gratuite 3.2.1 de xmind.

    1) Comment conserver la mise en forme d’une carte pour un copier-coller. Je m’explique : j’ai construit des cartes relativement énormes (qui ne peuvent être imprimées telles qu’elles) et je souhaiterais « redécouper » ces cartes pour les avoir sur plusieurs fichiers. Problème : lorsque dans le nouveau fichier Xmind, je fais ‘coller’, la mise en forme ne correspond plus, et je ne trouve pas la fonction adéquate pour revenir à la mise en forme d’origine.

    2) Y-a-t-il une fonction qui permettrait d’ »étirer » en hauteur une carte, de manière à la rendre plus lisible lors de l’impression ?

    3) Peut-on exporter ces cartes vers Pdf ?

    4) Peut-on appliquer une police différente à un mot ou un ensemble de mots dans une même cellule ?

    5) Je ne réussis pas à télécharger le manuel d’utilisation de Xmind, cela m’embarasse beaucoup car je n’arrive pas à ouvrir les liens sur la carte heuristique présentée dans l’aide.

    si une âme charitable pouvait m’aider…Merci, Géraldine

  • Pascale Catoire, le 12 novembre 2013 à 22:44

    Merci pour ces exemples très intéressants !
    On voit bien votre ressenti de prof sur ce que les cartes mentales apportent aux élèves. Dans le cadre d’une recherche sur la compréhension orale et les TICE, je m’intéresse à cette possibilité de structurer les données relevées.
    Avez-vous le sentiment que ces cartes mentales ont vraiment aidé à la compréhension ? De quelle manière ?
    Avez-vous pu relever le ressenti des élèves (de façon systématique, par exemple par écrit ?) par rapport à l’usage de cartes mentales en compréhension plutôt qu’un support papier où ils relèveraient les mots de façon linéaire ?
    Je suis d’ailleurs preneuse pour toute lecture sur ce domaine (utilisation de cartes heuristiques pour la compréhension orale) si vous en avez.
    Merci d’avance.


Vos réactions

Laissez ci-dessous vos commentaires, précisions, remarques et questions. Vos contributions ne s'affichent publiquement qu'après validation, trop de spam sinon.

Commenter
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

    texte
Qui êtes-vous ?

Retour en haut de la page

Didactique & Méthodologie

Pratiques, approches, bilans, réflexions et comptes rendus d’expérience.

23 autres articles dans cette rubrique

Morceaux choisis


Contribuez à maintenir ces pages sur la toile.
Paiement sécurisé par Paypal ou CB

Frais d'hébergement depuis 2009 : 230 €
Total des dons depuis 2009 : 99 €

Another Teacher's Website est motorisé par SPIP.

Contribuez au contenu de ce site